[2nd year, 2012 | with Quentin Aubry & Ludovic Bauchet | teacher: Michel Bertreux]

Utopian reappropriation of ruin
Site : Hasima island, Japan

“A ship out of time, abandoned, Hashima escapes oblivion. Becoming a den of desolation, it is covered with a dense forest, slender, to turn its back to the abyss and extend to the heavens. This slenderness, as a refuge in this hostile environment, shelters the vices of men. A decadence turned towards the abuses of all kinds, hidden from ordinary mortals by this proliferation of stakes.”

The work carried out during this semester was aimed at reclaiming desolate spaces or environments presenting challenges in front of climate disturbances. The proposal raised here, is more a highlighting of the genius loci of this city, devastated by time and abandonment, than a solution to its ravaged state. Sublimate this fact rather than dismiss it.

[2e année, 2012 | avec Quentin Aubry & Ludovic Bauchet | professeur: Michel Bertreux]

Réappropriation utopique de la ruine
Site : Hashima (Gunkanjima), Japon

“Vaisseau hors du temps, abandonné, Hashima échappe à l’oubli. Devenu un antre de la désolation, il se couvre d’une dense forêt, élancée, pour tourner le dos aux abîmes et s’étendre vers les cieux. Cet élancement, en guise de refuge dans cet environnement hostile, abrite les vices des hommes. Une décadence tournée vers les abus en tout genre, cachée aux yeux du commun des mortels par cette prolifération de pieux.”

Le travail conduit pendant ce semestre avait pour but de se réapproprier des espaces désolés ou encore des environnements présentant des enjeux face aux dérèglements climatiques. La proposition soulevée ici est davantage une mise en exergue du genius loci de cette ville, dévastée par le temps et l’abandon, qu’une solution à son état ravagé. Sublimer ce fait plutôt que de l’écarter.